Quel crépi pour votre façade 


Vous avez optez pour le ravalement de façade par crépi? Voici ce que vous devez savoir :


Parement essentiel à l’esthétique et à la protection de votre façade, le crépi fait partie des revêtements à ne pas choisir à la légère. Car si ce dernier reste l’une des solutions favorites en façade, il est nécessaire de bien comprendre ses caractéristiques et ses limites pour faire le bon choix au moment de l’appliquer. Ainsi le crépi de façade s’utilise sur certains matériaux seulement et ne sera pas adapté à tous les supports tels que le bois, par exemple. En finition d’un enduit lisse, il révèle la beauté de vos extérieurs et vous permet d’être bien isolé du froid et des courants d’air en hiver. Son action est multiple et lors de sa sélection, divers paramètres doivent être pris en compte.

Demandez un devis gratuit pour un crépi de façade


Crépi de façade : comment se présente-t-il ?


Le terme “crépi” peut désigner toutes sortes d’enduits décoratifs plutôt granuleux, au grain épais. Petit point technique à connaître : le crépi de façade supporte mal les irrégularités. Ainsi avant de poser un crépi, la surface de façade doit être bien plane et l’enduit ne doit pas avoir de défauts.

Il se posera donc sur un enduit lisse pour protéger mais aussi améliorer l’apparence de votre façade et pourra éventuellement être recouvert en rénovation par une peinture lisse de décoration. D’un point de vue esthétique, ce revêtement extérieur se décline en diverses teintes : du blanc en passant par le crème, le sable ou les tons de gris.  Lors du choix de votre couleur de crépi, vous devez dans tous les cas vous référer au PLU de votre commune quant aux couleurs autorisées. Si vous souhaitez changer la couleur d’un crépis existant, vous devez au préalable réaliser une déclaration de travaux.


Crépi de façade : un produit perméable ou imperméable ?


Pour bien protéger de l’humidité mais éviter la formation de condensation et de vapeur d’eau à l’intérieur du bâtiment qu’il recouvre, le crépi de façade ne doit être ni trop perméable, ni trop imperméable. Il doit respecter certaines normes. Selon sa composition, il est appliqué à la truelle, à la taloche, à la machine de façon mécanique ou à la tyrolienne. Ces différentes méthodes nécessitent des compétences particulières et un outillage spécifique. Ainsi, il convient de réaliser ce choix et cette opération accompagné d’un professionnel du revêtement de façade : maçon ou artisan façadier. Ne négligez pas cet aspect de l’étanchéité. À terme, un crépi à la mauvaise composition ou à la pose négligée pourra engendrer des désordres importants.